L'entrée de Pissarro dans la vie de Gauguin va métamorphoser son art. Il était jusque-là un amateur très doué, mais ne sachant trop quoi peindre ni comment. Sous le magistère de cet impressionniste historique,  il devient un peintre moderne, qui reste cependant un disciple pour les sujets et la facture, comme les critiques se plairont à le rappeler.

Les oies devant la ferme, 1879, Collection particulière.

Les Pommiers de l'Hermitage, 1879, Aarau (Suisse), Aargau Kunsthaus.

Bord de rivière, 1879, Collection particulière.

Les Maraîchers de Vaugirard, 1879, Northampton (Massachusetts), Smith College Museum of Art. 

La Neige à Vaugirard II, 1879, Budapest, Szépmüvészeti Museum.

Autoportrait photographique de Degas vers 1895, autre maître de Gauguin qui aura recours, sous son influence, aux couleurs "teigneuses" (Huysmans) et aux compositions complexes ou inattendues.

La Brodeuse, 1880, Zürich, Fondation Collection E.G. Bührle

La Petite rêve, 1881, Charlottenlund (Danemark), Ordrupgaard. 

L'Intérieur rue Carcel, 1881, Oslo, Nasjonalgalleriet.

Pour faire un bouquet, 1880, Collection particulière.

La Petite s'amuse, 1881, Collection particulière. 

Portrait d'Emil Gauguin, 1879, New York, Metropolitan Museum of Art.

La Chanteuse, 1880, Copenhague, Ny Carlsberg, Glyptotek.

Petite Parisienne ou Dame en promenade, 1880, Detroit, Institute of Art.

Renoir, Madame Charpentier et ses enfants, 1878, New York, Metropolitan Museum of Art.

Jean-François Raffaëlli, Chiffonniers parisiens, 1890, New York, Brooklyn Museum.