J

L'exposition de Gauguin au retour de son voyage à Tahiti eut lieu à ses frais, en novembre 1893, à la galerie Durand-Ruel représentée dans la gravure ci-dessous.  Elle fut un succès critique, mais un échec financier dû à l'entêtement de Gauguin qui demanda des prix exorbitants pour ses toiles tahitiennes. Degas fut enthousiaste et acheta deux tableaux, Mallarmé et Mirbeau en firent des éloges, tandis que Pissarro la jugea sévèrement, accusant Gauguin d'avoir pillé les Tahitiens. Reproche absurde - l'art n'est fait que d'emprunts refondus dans une vision nouvelle - mais qui aura la vie dure.